Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La FCPE à Montgeron

SELF versus Restaurants d'enfants: Ne cédons pas aux chants des sirènes !

15 Décembre 2016 , Rédigé par La Coordination FCPE de Montgeron Publié dans #Restauration scolaire

Présenté par la mairie comme une "option intéressante", le recours au self-­service semble déjà être l’OPTION RETENUE.

Le « self qui fait grandir », initiative mentionnée par l’équipe municipale pendant la réunion du 5 décembre à l'ASTRAL, est d’ailleurs le service proposé par les sociétés de restauration privées (voici comment elles le présente) qui vantent "du choix pour les enfants, des salles de restauration plus grandes, un rythme différencié et plus d'autonomie".

Nous opposons à ce choix des salles de restauration plus petites et décorées, des tablées de dimensions réduites, où les enfants apprennent aussi à partager leurs plats, à commencer à manger ensemble, et prennent des repas avec un adulte qui mange avec eux.

Il n'y a aucune démarche marketing dans nos réflexions. Elles sont le fruit d'un travail de recherche empirique qui remonte à 1946. Mais voyez et entendez  plutôt M Nottin nous raconter comment ces connaissances empiriques ont pris corps (format AVI, durée env. 5mn Téléchargement 26 Mb, extrait du documentaire La pédagogie de la fourchette réalisé par Lionel Lechevalier en 1997)


Les enfants peuvent ainsi se restaurer dans une ambiance calme, plus reposante et à taille humaine. Oui, cela demande plus d'accompagnants qu'un self. Nous assumons cette demande. Nous assumons ce choix éducatif. Inventer ce n'est pas plier face aux stratégies marketing des grands groupes de la restauration.

En discutant naïvement avec un responsable de restaurant, nous lui demandions: comment fait-on pour ne pas avoir de gâchis lorsqu'on présente plusieurs entrées ? Et de nous expliquer qu'il suffit de présenter une entrée qui marche et de la mettre en compétition avec une autre dont on sait qu'elle ne marche pas et dont on prépare juste une petite quantité. Nous le remercions pour sa franchise. et nous prévenons : attention aux chants des sirènes.

 

Partager cet article

Commenter cet article